Imprimantes 3D Paris Est - Bureau d'études et prototypage rapide

Technique

Préambule

Simple rappel mais ceci n'est pas anodin, il est nécessaire pour se servir de nos imprimantes 3D de posséder, au préalable, un fichier 3D au format stl.

Alors la solution la plus simple est d'aller en trouver un sur Internet. Mais pas de créativité, et souvent de mauvaise qualité. Donc vous pouvez être injustement déçu !

Aussi, des logiciels de CAO (conception en 3 dimensions) se trouvent sur Internet en open source (gratuit, cf. ci-dessous). Une fois installé et pris en main, vous pourrez concevoir vos propres pièces, les sauvegarder en STL et les imprimer en maîtrisant la qualité du fichier.

Ensuite, il sera nécessaire de traiter ce fichier dans un logiciel fourni avec l'imprimante 3D. Nous essayons au maximum de fournir des versions en Français. Celui-ci est là pour gérer le découpage en tranche (slice) de votre pièce à imprimer et tous les paramètres de l'imprimante (Température, vitesse, etc.)

Alors pour ceux qui ont une super idée en tête mais qui en sont encore au Minitel, que CAO veut dire au revoir en Italien et qui se demande où brancher leur nouvelle imprimante 3D flambant neuve... j'ai bien une idée mais bon... :-)

A tous les autres, bienvenue

 

Les logiciels

logo cad4project
 Recommande l'excellent logiciel open source FREECAD pour vos conceptions en CAO
 freecadweb
 
logo print
Recommande le logiciel gratuit CURA pour vos impressions 3D
software.ultimaker

 

 

Les filaments

BOBINE ABS PLA

Le PLA

Ce polymère biodégradable, aussi appelé acide polylactique, fut commercialisé comme solution d’emballage écologique. Produit à partir de matières renouvelables (amidon), ce matériau a plusieurs avantages. En plus d’être compostable et potentiellement recyclable, c’est un plastique ayant très peu de retrait à l’impression 3D, ce qui améliore considérablement la précision des pièces et permet de s’affranchir des plateaux chauffants, obligatoires pour l’ABS.

 

L'ABS

L’acrylonitrile butadiène styrène est un thermoplastique répandu dans l’industrie automobile, du jouet (LEGO) et du hitech (télécommandes). Ses principales qualités pour l’impression 3D sont sa résistance aux chocs, sa capacité à être soudé et lissé par procédés chimiques (acétone) et finalement son grand choix de couleurs opaques. Il est à noter que l’ABS, comme tous les thermoplastiques, rétrécit lorsqu'il est au contact de l’air. C’est pourquoi il est préférable d’avoir une surface d’impression chauffée afin d’éviter le décollement des pièces et le flambage.

 

PVA et HIPS

Les plastiques solubles utilisés en impression 3D sont le HIPS (High Impact Polystyrène) et le PVA (Polyvinyl Alcohol). On utilise principalement ces plastiques en double extrusion dans le but de créer des supports d’impression qui pourront, par la suite, être dissous. On arrive ainsi à imprimer des pièces plus complexes et plus «propres» qu’en impression avec support de même matière. Avec l’ABS, il est préférable d’utiliser le Hips et de dissoudre avec du d-limonène. Pour le PLA, utiliser le PVA et dissoudre à l’eau.

A suivre...